Dix questions fréquemment posées sur l'ostéopathie

ostéopathie questions chesnay

Julien Maurin, ostéopathe au Chesnay, répond à un ensemble choisi de dix questions que le public se pose sur l'ostéopathie.

 

1 – Faut-il une ordonnance médicale pour aller chez un ostéopathe ?

NON. L’ostéopathe est un praticien de première intention, on peut donc le consulter sans passer préalablement chez un médecin. Attention tout de même, si dans la grande majorité des cas cela ne pose aucun problème, il se peut que vous soyez tentés d’aller voir un ostéopathe pour un problème de santé qui ne relève pas de l’ostéopathie, voire qui serait une urgence médicale. Les ostéopathes bien formés sont à même de pratiquer un diagnostic d’exclusion, c’est-à-dire de déterminer si votre motif de consultation dépend de leurs compétences. Si vous doutez, vous pouvez toujours appeler votre ostéopathe préalablement à votre prise de rendez-vous pour lui poser la question.

 

2 – Combien de temps le traitement dure-t-il ?

L’ostéopathie est une thérapie brève. En général, le traitement s’étend sur une, deux ou trois séances, laps de temps suffisant pour remettre à plat l’ensemble des dysfonctions fonctionnelles que peut comporter un corps humain dans la plupart des cas.

 

3 – Est-ce que l’ostéopathe va me faire « craquer les os » ?

OUI ou NON. Pour avoir une réponse précise je vous renvoie à cet autre article du blog.

 

4 - Est-ce que ça fait mal ?

NON. L’ostéopathie est une thérapie manuelle douce. Parfois certaines manœuvres peuvent être plus appuyées que d’autres. Parfois aussi l’ostéopathe aura besoin « d’appuyer là où ça fait mal ». Non pas parce que ça l’amuse, mais parce qu’il se trouve que la zone qu’il voudra débloquer se situe proche ou sur une zone douloureuse. Il est dans ce cas possible de ressentir une légère douleur lors des manipulations, mais l’ostéopathe s’efforcera d’en provoquer le moins possible.

 

5 - Peut-il y avoir un effet rebond ?

OUI, parfois. Selon Robert Maigne, médecin ostéopathe pionnier de la discipline en France, il pourrait avoir lieu dans un cas sur trois. Cela signifie qu’après une séance de traitement, vous pourrez ressentir une fatigue, accompagnée quelques fois d’une augmentation de certaines douleurs, pendant quelques heures (jusqu’à deux à trois jours dans les cas les plus longs). Cela pourrait s’expliquer par le fait que le traitement change en profondeur les conformations mécaniques et possibilités de mobilités dans l’ensemble du corps, l’obligeant à puiser dans ses ressources d’énergie pour pouvoir « repartir de zéro ».

 

6 – Est-ce que je peux faire du sport après une séance ?

NON, pas pendant plusieurs jours. Le délai d’abstention sera défini en fonction du problème traité, mais se situe généralement autour de trois jours. Le traitement d’ostéopathie est une « remise à zéro » de l’ensemble des compensations accumulées au court des mois (ou des années) précédents le traitement. Il est impératif dans ce laps de temps de ne pas donner d’informations corporelles supplémentaires à celles reçues lors de la séance, en dehors de sollicitations « normales » qui rentrent dans les activités de vie quotidienne, ainsi que d’éviter les contraintes inhabituelles pendant cette période.

 

7 – Est-ce que l’ostéopathie peut soigner les entorses, les fractures ou les tendinites ?

NON. L’ostéopathe n’intervient pas sur des lésions organiques, mais uniquement sur des troubles fonctionnels. Cela signifie qu’il agit sur des tissus sains mais qui fonctionnent mal, en traitant les tensions ou blocages. L’ostéopathie ne remplace pas la kinésithérapie, ni la rééducation. Par contre, l’ostéopathie peut en être le complément dans le cas de blessures physiques, en agissant sur l’équilibre postural global du patient.

 

8 – Existe-t-il plusieurs types d’ostéopathie ? plusieurs types d’ostéopathes ?

OUI. La France est le pays ayant la plus grande concentration d’ostéopathes au monde. On distingue deux grands groupes d’ostéopathes : ceux qui sont professionnels de santé (médecins, kinésithérapeutes, sage-femmes, podologues, etc…) représentant un peu plus d’un tiers des ostéopathes, et ceux qui ne le sont pas, pour un peu moins des deux tiers de la population d’ostéopathes dans notre pays. Les formations ont été très disparates et la France a compté plus de 70 écoles début 2010, alors que les Etats-Unis n’en comptaient que 12 (pour 327 millions d’habitants) et le Royaume-Uni seulement 4. Depuis 2012, un agrément ministériel a été mis en place et de très nombreuses écoles françaises ont été contraintes de fermer. Je suis fier de vous dire que l’école d’ostéopathie dont je suis issu est le seul institut formant uniquement des professionnels de santé ayant bénéficié d’un agrément sur Paris.

 

9 – L’ostéopathe peut-il me prescrire un arrêt de travail ?

NON ! Sauf si il est avant tout médecin…

 

10 – Les séances sont-elles prises en charge par la sécurité sociale ?

NON. Par contre, la plupart des complémentaires santé prennent en charge une partie ou la totalité du coût de la séance.





Article de Julien Maurin, Ostéopathe sur le Chesnay

Contact


Le cabinet d’ostéopathie se trouve au sein du Cabinet Médical Ereve, situé au Chesnay. Dans le cabinet exerce également un médecin généraliste.


L’adresse est 13 rue Pottier 78150 LE CHESNAY.

L'immeuble 13 rue Pottier possède plusieurs entrées. L'accès au "cabinet médical Ereve" se situe à l'arrière de l'immeuble sur le chemin des Epinettes. Si vous utilisez Waze ou Mappy, vous pouvez entrer directement "Julien Maurin Ostéopathe" et votre application vous mènera devant l'entrée du cabinet.


09 67 34 99 01 Me contacter par mail

Prise de RDV en ligne